26,3 milliards FCFA pour financer le développement du Tchad

L’enveloppe qui a été allouée par l’Union Européenne rentre dans le cadre du programme indicatif multi-annuel pour le Tchad (PIM) 2021-2024.

Le gouvernement tchadien vient de bénéficier d’une importante cagnotte pour financer ses projets. C’est ce qu’a annoncé dans un tweet le ministère de la Prospective économique et des Partenariats internationaux du Tchad, publié le mercredi 8 février.

Cette enveloppe qui s’élève à 26,3 milliards FCFA (43,1 millions $) a été allouée par l’Union européenne (UE).

Elle vise à lutter contre l’analphabétisme, l’inclusion socioéconomique  et  l’émancipation des populations vulnérables des 4 provinces du pays (Wadi Fira, Ouaddaï, Mandoul, Logone Oriental), les jeunes filles et les enfants non scolarisés des zones rurales périphériques. 

 L’un des  projets vise à faire la promotion des ressources naturelles et de la biodiversité du Tchad, et à lutter contre leur exploitation et leur trafic illicite.

Selon l’organisation européenne, le Tchad est exposé à des risques importants en matière de braconnage et trafics pour le financement d’activités illicites et terroristes, et d’autres risques liés à l’augmentation de la pression démographique.

Ce projet permettra donc de « promouvoir des activités économiques durables des populations riveraines ou vivant au sein des aires protégées », précise la note d’information.

L’autre projet  concerne l’éducation, sera mis en œuvre dans quatre provinces du pays, à savoir : Wadi Fira, Ouaddaï, Mandoul et Logone Oriental.

Il consiste à lutter contre l’analphabétisme tout en favorisant l’inclusion socioéconomique et l’émancipation des populations vulnérables.

L’UE estime que moins de quatre enfants sur dix ont achevé leur scolarité primaire. Les filles demeurent les plus touchées par cette situation en raison de la persistance de normes sociales discriminantes.

« Le taux d’alphabétisation des adultes (15 ans et plus) est de 26%11 avec une forte disparité en défaveur des femmes », indique l’organisation.

Essama Aloubou

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *